Cruising gay pendant la saison froide - avec ces conseils, il fera chaud

Même lorsque les jours raccourcissent, de nombreux gays n'imaginent presque rien de plus érotique que de faire du cruising en forêt, au bord d'un lac ou ailleurs. Mais les basses températures peuvent représenter un défi. Qui voudrait avoir froid quand il peut avoir le "sexe de sa vie" à la place ?

La bonne nouvelle, c'est que personne ne doit renoncer au gay cruising entre octobre et février. Avec quelques conseils, il est même possible de vivre une aventure aussi intense qu'en été.

Et comme toujours, n'oubliez pas les préservatifs !

Comment cruiser en hiver

Conseil n° 1 : les bons vêtements

Pour ne pas avoir froid en automne et en hiver, il faut des vêtements adaptés - bien sûr aussi pour la croisière. Mais pour que les grosses vestes et autres ne gênent pas pendant les rapports sexuels, il faut veiller, dans la mesure du possible, à ce que la coupe soit ajustée. En outre, il est judicieux de porter un pantalon qui permette de découvrir le plus rapidement possible les "endroits importants". Les jours particulièrement froids, il peut également être utile de coller un patch chauffant sur le dos. Et : des chaussettes chaudes et un bonnet sont également obligatoires. Ainsi, la chaleur ne peut pas s'échapper aussi rapidement.

Conseil no 2 : Cruiser à l'intérieur

Il existe aujourd'hui de nombreuses possibilités de passer à l'intérieur pour s'adonner au cruising. Dans les grandes villes, des saunas et des bars gays, mais aussi des cinémas gays, ouvrent régulièrement leurs portes. Ici, personne ne doit se soucier du temps.

Conseil n° 3 : se rencontrer en voiture

ÉGALEMENT INTÉRESSANT :
Comment bien bronzer en été

Ceux qui n'ont pas envie de faire du gay cruising en intérieur peuvent aussi déplacer leur "Stell-Dich-Ein" dans la voiture. Surtout si le chauffage a fonctionné pendant plusieurs minutes au préalable, l'ambiance y devient vite particulièrement agréable. Pour attirer l'attention d'autres cruisers gays, il vaut généralement la peine de se garer un peu à l'écart sur les aires de repos correspondantes. Ainsi, il ne faut souvent pas longtemps avant que le premier type ne frappe à la vitre.

Conseil n° 4 : fixer des rendez-vous et ne pas attendre longtemps

Pas de doute : attendre longtemps sur les aires de repos ou dans les parcs n'est pas amusant - surtout lorsque les températures sont basses. Il est donc judicieux de se donner rendez-vous en hiver pour faire du cruising. Les tchats spécialisés permettent souvent de trouver rapidement les bonnes personnes.

Pour la rencontre sur place, il s'agit ensuite de convenir d'un signe distinctif. Cela permet d'éviter les doutes et les malentendus.

Conseil n° 5 : rouler directement après la tombée de la nuit

Les températures nocturnes sont généralement bien plus basses que les températures diurnes, surtout en hiver. En revanche, il fait nuit beaucoup plus tôt. Il s'agit alors de ne pas perdre de temps ! En hiver, les gens cruisent généralement plus tôt afin d'éviter les températures fraîches de la nuit. Dans ce cas, beaucoup de personnes trouvent leur bonheur à partir de 21 heures environ (selon l'endroit).

Notre conclusion sur la croisière en hiver

Même si le gay cruising est bien sûr particulièrement amusant en été, cela ne signifie pas qu'il faille renoncer à des aventures sexuelles en hiver. Même pendant la saison froide, les possibilités sont nombreuses.

Mais comme toujours, la règle est la même : Ne pas se faire prendre ! Les personnes qui optent pour le cruising en plein air doivent toujours être conscientes que les relations sexuelles en public sont interdites.

ÉGALEMENT INTÉRESSANT :
Pourquoi la natation est-elle si saine ?

Il est donc judicieux d'attendre la tombée de la nuit pour trouver une bonne cachette. Pas envie de températures basses et de jeux de cache-cache ? En hiver, de nombreux lieux indoor sont particulièrement fréquentés. Cela vaut également la peine d'y faire un tour.

 

Le footballeur professionnel écossais Zander Murray a fait son coming out

Leave a Reply