Je suis hétéro, mais je veux baiser des gays

Baiser des hommes gays

Le titre peut paraître un peu déroutant, mais : c'est vrai. J'ai 42 ans, je suis marié à une femme et je veux baiser régulièrement des hommes gays. J'aime traîner dans les lieux de cruising gay et m'adonner à ma passion.

Ma femme ne sait rien de tout cela. Je ne sais pas comment elle réagirait. C'est pourquoi j'essaie toujours de garder le secret sur tout ce qui a trait au sexe, aux hommes.

Je ne peux pas dire exactement ce qui m'excite dans le fait de baiser des hommes gays. Peut-être est-ce l'attrait de l'interdit ? Avec ma femme, le sexe anal n'est généralement pas envisageable. Les hommes gays sont plus ouverts dans ce domaine. Et c'est justement ce qui m'excite.

Mon histoire raconte comment je suis parti une fois de plus. D'après ce que j'ai entendu, les visites dans les aires d'autoroute sont idéales pour rencontrer des hommes gays. Comme je ne veux pas attendre longtemps et que j'ai des idées très précises, je prends toujours rendez-vous sur Internet. Cela facilite beaucoup les choses.

C'est ce qui s'est passé ce soir-là. J'avais rendez-vous avec un homme nommé Jan. Il avait envie de jouer le rôle passif et m'excitait déjà sur le chat en me "révélant" à quel point son cul était serré. Nous nous étions donné rendez-vous à une heure du matin sur l'aire de repos. Il avait promis d'amener un ami avec lui. C'est pratique.

Baiser des hommes gays - je sais comment ça marche

L'aire de repos que j'aime fréquenter pour mes aventures de croisière gay est notamment équipée de tables et de bancs. L'éclairage y est plutôt limité. Pratique pour ceux qui souhaitent s'isoler à l'abri de l'obscurité !

Je n'ai pas attendu longtemps avant qu'ils ne s'approchent de moi. Jan et Robert m'ont brièvement salué et savaient exactement ce que je voulais. Ils ont baissé leurs pantalons pour qu'ils pendent à la hauteur de leurs genoux et se sont penchés côte à côte sur la table. C'était vraiment génial ! Je pouvais baiser deux hommes gays et quasiment choisir avec qui je commençais.

Mais j'ai opté pour Jan. J'ai aussi baissé mon pantalon et je n'ai même pas eu besoin de me branler durement la queue. La partie était complètement raide. J'ai attrapé la hanche de Jan, l'ai positionné correctement et l'ai pénétré par derrière. Il gémit brièvement avec un "Oh mon Dieu, c'est génial !" et rendait déjà Robert à côté un peu jaloux. Celui-ci semblait n'attendre que mon pénis.

Mais il devait encore patienter un peu. Tout d'abord, c'était à moi de faire venir Jan. Et c'est précisément cette tâche que je prenais très au sérieux. J'ai continué à le pousser et je me réjouissais de chaque gémissement.

Tout à coup, Robert s'est lui aussi mis à respirer violemment, parce qu'il n'en pouvait visiblement plus et qu'il se le faisait lui-même. Comme mes mouvements devenaient de plus en plus violents, Jan a giclé à moitié sur la table, à moitié sous la table.

C'était maintenant au tour de Robert. Mais je voulais le prendre dans une autre position. Je me suis assise sur le banc et je lui ai indiqué qu'il devait s'asseoir sur mes genoux. C'est exactement ce qu'il a fait. Lorsque ma queue a disparu dans son trou, il a lui aussi gémi violemment et s'est accroché à la table d'une main. Je ne m'y attendais pas. Car : cette position lui laissait pratiquement le contrôle. Il pouvait me chevaucher comme il le souhaitait et je ne pouvais que rester assise et savourer, ou m'énerver parce que je voulais en fait me faire pénétrer beaucoup plus profondément, mais qu'il ne me le permettait pas (encore).

Le fait que Jan me tienne les mains et que je ne puisse quasiment pas bouger a encore accentué le phénomène. Mon orgasme et moi étions dépendants des caprices de Robert. Jan a encouragé son copain "Donne-lui ! Il va sûrement jouir !

Je ne voulais pas encore leur rendre ce service. Ils devraient s'étonner de ma résistance. J'ai pensé à tout ce qui me passait par la tête pour me rafraîchir. Et en effet, j'ai même réussi à ce que ma trique, qui était vraiment sur le point d'exploser, s'en aille. Bien sûr, cela n'est pas passé inaperçu. Les deux ont considéré cela comme une sorte de défi. Ils se sont agenouillés devant moi et ont sucé ma queue à tour de rôle. Et voilà que la trique est revenue.

Je voulais en baiser un. Ou les deux. Finalement, ça m'était égal. J'avais besoin de me défouler sur eux. Je les ai donc repositionnés comme au début. Ils se sont penchés sur la table et m'ont tendu leurs fesses. Je savais pertinemment que j'allais éjaculer sur l'une d'entre elles. Je me suis rapidement branlé une ou deux fois de plus et j'ai recommencé avec Jan. Juste avant de jouir, je passai à Robert. Maintenant, j'allais lui rendre la pareille pour l'avoir énervé. Il gémissait de plus en plus fort et je ne l'avais pas encore poussé aussi fort de toute la soirée. "Alors ? Tu aimes ça ?" lui ai-je crié. "Oui !" a-t-il crié et je suis sûre que d'autres personnes nous ont entendues sur l'aire de repos.

J'ai remarqué que ma queue pulsait et j'ai joui. J'ai éjaculé sur le dos de Robert pendant que Jan jouissait en se branlant à côté de moi. Robert s'est certainement fait plaisir une fois de plus ce soir-là. Car JE ne l'ai pas fait jouir. Il faut punir.

Et bien sûr, de temps en temps, je me demande comment ce serait si un homme me choisissait. Actuellement, je ne peux pas encore l'imaginer, mais je dis aussi clairement que je ne dirais jamais "jamais".

Entre-temps, je suis devenu un peu plus enclin à expérimenter. De temps en temps, j'attrape le godemiché de ma femme et un peu de lubrifiant et je m'amuse. Et oui, je gémis quand je l'insère dans mon corps. Surtout lorsque je passe en mode vibration et que je peux me laisser aller à ma passion, il ne me faut pas longtemps pour éjaculer. Cependant, si je dois un jour expérimenter la partie passive avec un homme, je dois être sûre que mon partenaire est prudent et qu'il m'étire avant. J'ai du mal à m'imaginer être prise aussi fort que je l'ai été avec certains mecs. Vu la façon dont ils gémissent toujours, surtout lorsque je frappe particulièrement fort, je pars fermement du principe que la sensation doit être tout simplement excitante.

Surtout si la partie passive se tripote le pénis en même temps. J'aimerais néanmoins m'y aventurer lentement. Mais une chose est sûre : je ne peux pas parler à ma femme de mes escapades sexuelles. Il y a des choses dont on doit profiter pour soi-même.

 

Tu as aussi envie d'un gros zizi gay maintenant ?

7 responses to “Schwule Männer ficken”

  1. Bin Samstag in Münster Novum ca . 15 Uhr. Kannst mich schön ficken und rein spritzen😊😊

    1
    0
    Répondre
  2. Bin ne passiv devot M Stute zum benutzen. Suche AV aktive Typen die wissen was sie wollen und gerne aktiv ficken wollen.. Bin eng willig und immer geig gefickt zu werden.. Bin im Raum Oldenburg besuchbar auch über Nacht oder ganzes WE.. Du willst Druck abbauen und richtig geil ficken… Dann melde dich einfach bei mir sperlichjanni@web.de

    0
    0
    Répondre
  3. Ich bin der Marco aus Gießen und suche dringend einen relativ jungen hübschen Boy oder auch gleich mehrere… ohne groß Rum gelaber, gleich zur Sache kommen 🤩💋 Ich bin Bi… aber noch Jungfrau was Männer angeht.Sehr gerne auch mit ner hübschen Transfrau.Alles erlaubt!🔞

    1
    0
    Répondre
  4. Soweit bin ich noch nicht! Ich bin einfach ganz geil drauf Schwänze zu blasen! Auch auf die frisch gewichste Sahne! Wo treff ich Dich?

    7
    0
    Répondre
    1. Bin gerade total geil auf dich 💋 lass uns einfach treffen noch heute.mir tropft schon voll der Saft aus meinem Fickschwanz 💦 Bin in Gießen Philosophenwald.Hab kein Auto kannst du mich abholen und wir ficken irgendwo draußen schön ausgiebig 🔞💦💋

      2
      0
      Répondre

Leave a Reply