Mes premières expériences de gay edging

Gay Edging

J'ai toujours voulu essayer quelque chose de nouveau avec ma sexualité, c'est pourquoi j'ai essayé beaucoup de choses. Il n'y a pas si longtemps que j'ai testé l'Edgen. Au début, j'étais seul. Se masturber encore et encore et s'arrêter juste avant l'orgasme. Le tout aussi souvent que l'on peut le supporter, ce qui n'est pas toujours facile. Chaque fois que la pression est augmentée par une fois Edgen, cela devient plus douloureux. Et l'excitation et l'excitation augmentent énormément. Chaque petite pensée commence à tourner autour du sexe.

Mais j'en voulais plus et je me suis demandé comment je pourrais augmenter le gay edging. J'ai tout de suite pensé à un partenaire de jeu. Et j'en connais un qui est prêt à tout. Il est certes très dominant, ce qui est le propre de la scène BDSM. La bonne nouvelle, c'est qu'il a aussi des esclaves masculins. Il peut certainement m'aider à optimiser le jeu avec Edgen. Si quelqu'un a des idées, c'est bien lui.

"Hé, dis-moi, j'expérimente actuellement avec l'Edgen, n'as-tu pas une possibilité ou une idée pour intensifier cela ?"

"Salut, petit. Oui, bien sûr, jusqu'où je peux te pousser pour ça" ?

Je savais qu'il y avait un risque à lui demander. Il va vouloir s'amuser, mais il sait que je ne suis pas très SM.

"Oh, allez, tout ce qui a trait à em Egden, tu peux le faire avec moi".

"Très bien ! Viens me voir demain soir et je t'expliquerai notre petit jeu".

Une idée toute bête

Je suis donc allée le voir le lendemain soir. Je me demandais ce qu'il avait en tête, car je ne voulais pas me faire battre. J'étais quand même tentée de me soumettre à lui en ce qui concerne mon orgasme. Surtout s'il pouvait augmenter l'avidité au point de la rendre insupportable, mais que la délivrance ne se ferait qu'avec lui ou sa permission. Et son idée me tourmenterait aussi vraiment à ce sujet. Après tout, je savais que c'était une excellente idée d'aller le voir, même si cela ne serait pas facile.

Il a commencé à jouer avec moi. Il m'a attachée et fixée de manière à ce que je ne puisse pas me défendre ou l'arrêter. Ce qui provoque un sentiment assez excitant d'être à la merci d'un autre homme. Qui te touche ensuite de manière immorale, mais absolument excitante. J'ai aussi été privée d'autres sens par endroits. Avec un bandeau sur les yeux, je ne pouvais pas voir ce qu'il faisait, mais je pouvais entendre chacun de ses mouvements. On se demande sans cesse s'il s'approche de nous ou s'il nous touche.

C'est un jeu d'émotions de croire que l'on sait où il se trouve. Mais ensuite, quand on pense qu'il est loin, on sent soudain sa main sur la peau ou il commence à me satisfaire. Ce qui m'a le plus excitée, c'est quand le lubrifiant froid a été appliqué sur ma rosette et qu'il m'a introduit un godemiché assez imposant. Je m'attendais à ce qu'il me baise durement avec, mais il a été très gentil jusqu'à ce qu'une énorme boule de vibration se fasse sentir sur le gland. Oh là là, il m'a vite fait atteindre l'orgasme.

Jeux d'éjaculation gay extra longs.

Étonnamment, il savait toujours exactement quand il devait s'arrêter. La pression dans les testicules ne cessait de croître. Après deux bonnes heures à le pousser au bord de l'orgasme, je l'ai supplié de me laisser enfin éjaculer. Mais il l'a complètement ignoré et m'a fait jouir encore plusieurs fois. Je me suis dit que j'allais enfin pouvoir jouir, il est allé encore un peu plus loin que les autres fois. Je me réjouissais déjà de l'orgasme, il serait certainement extrême. Mais ensuite, j'ai senti qu'il devenait glacial.

Il utilisait de la glace ou un spray réfrigérant et empêchait ainsi l'orgasme. Ma queue aussi est devenue petite, j'étais effrayée en pensant qu'il ne me laissait toujours pas éjaculer. En revanche, je ressentais maintenant quelque chose de complètement différent, une sensation d'enfermement.

"Qu'est-ce que tu fais ?"

"Je vais te mettre une ceinture de chasteté !"

"Pardon ?"

"Tu voulais amener le gay edging à un autre niveau ou je me trompe ?"

Puis il m'a expliqué la règle qui s'appliquait désormais à moi. Je devais venir le voir tous les jours, il desserrerait la cage, m'amènerait à nouveau au bord de l'orgasme aussi souvent qu'il en aurait envie, la nettoierait et remettrait ensuite la cage. En d'autres termes, j'étais à sa merci. Il s'était assuré le contrôle absolu de mon prochain orgasme.

 

Voici comment s'est déroulée ma première expérience de sexe gay

One response to "L'histoire de l'accouplement gay"

  1. Bonjour, je suis bi et active et passive
    J'ai eu ma première fois avec un homme à 17 ans et il avait 30 ans.
    Je me suis laissé faire, il m'a sucé jusqu'à la fin, j'ai éjaculé ma crème dans sa bouche et il a avalé ma crème.
    Ensuite, il a mouillé mes fesses de vierge et les a doigtées. Il a mis de la vaseline dans mes fesses. Je l'ai sucé et je me suis penchée et il a lentement soulevé sa trique de 20 cm dans mes fesses et m'a baisée. C'était génial

    10
    0
    Répondre

Leave a Reply