MannFuerMann Histoires Gay Je m'amuse à écrire des histoires érotiques

HommePourHomme Histoires gays

Bonjour chers gays et à tous ceux qui s'intéressent aux histoires romantiques ! J'ai récemment eu un merveilleux premier rendez-vous et cette belle histoire d'homme à homme gay, je voudrais la partager avec vous.

Elle doit montrer que tout peut être possible si l'on ose simplement prendre l'initiative.

Mon histoire gay MannFuerMann parle de mon partenaire potentiel Georg et de moi (Sven).

Tout a commencé lorsque j'ai dû m'équiper pour mon nouveau hobby, le football américain. L'entraînement d'essai m'avait plu et, d'une certaine manière, le poste de quaterback semblait me convenir. Je n'ai jamais caché mon homosexualité.

Bien entendu, je n'ai pas enfoncé la porte ouverte, mais lorsque beaucoup de personnes parlaient de leurs amies et me posaient des questions, j'ai répondu que j'étais actuellement célibataire et que si je l'étais, je m'intéressais aux hommes.

Quoi qu'il en soit. J'avais besoin d'un nouvel équipement. Mon aversion pour les boutiques en ligne allait être un avantage ce jour-là, car j'avais définitivement besoin de conseils et j'ai eu énormément de chance avec mon vendeur. Je suis entrée dans le magasin et j'ai commencé par chercher le bon rayon. Une fois arrivée, j'ai regardé ma liste et j'étais un peu perdue. J'ai donc décidé d'aller voir un vendeur pour qu'il m'aide.

Puis j'ai vu Georg (son badge, m'a révélé son nom à l'avance), je l'ai tapoté et je lui ai demandé s'il pouvait m'aider. Lorsqu'il s'est retourné, j'ai presque eu le souffle coupé, car il était exactement mon type : épaules larges, cheveux bruns courts, yeux verts et barbe de trois jours. Je me suis juste dit "jackpot !" et je lui ai fait part de ma requête.

Il m'a souri gentiment, m'a demandé de le suivre et nous nous sommes retrouvés devant les vêtements de football. Je lui ai donné ma liste. D'un regard expert, il a tout parcouru et j'ai profité de ce temps pour le regarder de plus près. Son apparence me donnait des frissons dans le ventre. J'ai ressenti une envie incontrôlable de faire sa connaissance. Cette idée était si forte qu'elle me rendait presque folle.

J'ai toujours été ouvert sur mon homosexualité et lorsque nous avons commencé à discuter, ce sujet a été abordé d'une manière ou d'une autre. Je lui ai dit que mon équipe était très cool et que nous nous amusions tous ensemble parce qu'il y avait d'autres sujets que ma sexualité. Il était également très ouvert et m'écoutait avec intérêt.

Il m'a dit qu'il étudiait le sport à l'université et qu'il gagnait un peu d'argent en travaillant dans ce magasin. J'étais également intrigué par son histoire. Pendant que nous parlions, il a rassemblé tout ce qu'il y avait sur la liste. A un moment donné, je devais passer à la caisse. Je lui ai demandé de passer devant, car je devais trouver quelque chose qui m'aiderait à mieux le connaître.

J'ai demandé à un autre vendeur, un stylo et un papier et j'ai écrit dessus : "Si tu as envie, après ta journée de travail, je te donne rendez-vous à la fontaine devant le magasin et je t'invite à boire une bière. Tu pourras alors m'en dire plus sur toi". Il ne pouvait pas faire plus que de ne pas se montrer.

Je suis allée à la caisse pour payer chez Georg et je lui ai glissé le papier. Puis je suis rentrée chez moi et me suis préparée pour mon rendez-vous potentiel.

Promenade au bord du Rhin, papillons dans le ventre inclus

A 20 heures précises, j'étais devant le magasin, deux bouteilles de bière fraîche à la main. J'ai décidé d'attendre environ 20 minutes avant de rentrer chez moi. Le temps était très agréable et le soleil brillait encore dans le ciel. Je me tenais près de la fontaine et j'essayais de ne pas lever trop ostensiblement la tête lorsque j'apercevais quelqu'un du coin de l'œil. Un quart d'heure s'est écoulé lorsque la troisième personne a tourné le coin de la rue. Mon cœur s'est arrêté un instant lorsque j'ai vraiment vu Georg qui se dirigeait directement vers la fontaine. Je l'ai fixé et j'ai senti mille papillons dans mon ventre... Et un soulagement qu'il soit venu.

J'ai essayé d'avoir l'air cool et j'ai levé les deux bières que je m'étais procurées. Il a fait un geste, comme s'il priait le ciel, et m'a dit : "C'est exactement ce dont j'ai besoin après cette journée".

A ma grande surprise, il m'a pris dans ses bras et m'a tapé sur l'épaule. Son étreinte a rempli tout mon corps d'une chaleur agréable et, sans rien dire, je lui ai tendu la bière.

Il a ouvert sa bouteille et la mienne avec sa clé et a porté un toast avec moi : "Santé mon cher", puis il a bu une grande gorgée de la bouteille. J'ai bu avec lui et j'étais contente quand il m'a parlé de sa journée de travail stressante. De plus, j'étais encore trop étonnée qu'il soit vraiment venu.

Il m'a proposé de faire une promenade et nous nous sommes dirigés vers la promenade du Rhin. Nous avons eu une belle conversation et il m'a parlé de ses études et de son petit boulot. J'étais également décontenancée depuis longtemps et je lui ai parlé de mon métier et de ce que je faisais pendant mon temps libre.

Je ne voulais pas lui demander directement ou indirectement s'il était ouvert aux histoires gays de MannFuerMann. C'est pourquoi j'ai longtemps cherché à savoir si c'était vraiment un rendez-vous ou non. Même lorsque nous avons échangé nos numéros de téléphone portable, je n'étais pas sûre de savoir où cela allait nous mener. Mais la soirée était si belle que je voulais en profiter sans me poser de questions inutiles.

Nous avons discuté jusqu'à la tombée de la nuit et même alors, nous avons continué à parler pendant plusieurs heures. Nous sommes allés chercher quelques bières supplémentaires et à un moment donné, nous avons remarqué que le soleil se levait déjà. J'ai regardé ma montre et il était en effet déjà 4h30 du matin. Ce n'est que maintenant que nous avons réalisé à quel point nous étions fatigués.

Les adieux me semblaient un peu bizarres et, malgré ma fatigue, je ne voulais pas partir. Je voulais au moins avoir un peu de clarté sur la question "rendez-vous, ou pas ? Je ne voulais pas aller me coucher avec un tel conflit.

Georg m'a demandé si nous ne pourrions pas regarder le football ensemble, puisque c'est la saison. J'ai accepté l'invitation et il m'a pris dans ses bras pour me dire au revoir. Une fois de plus, son étreinte m'a semblé si merveilleuse que je ne voulais plus le laisser partir.

Mais finalement, il a desserré les bras et m'a regardé en face. Je lui ai rendu son regard. Ses yeux magnifiques me coupèrent le souffle. Il a posé sa main droite sur ma joue et m'a attirée doucement vers lui. J'ai fermé les yeux et j'ai senti ses lèvres effleurer les miennes. Mon cœur battait la chamade, mon estomac se tordait et je ne pouvais pas m'empêcher de mettre mes mains autour de ses bras puissants.

Il m'a dit : "Nous nous écrirons", puis il est parti. Je suis restée bouche bée pendant quelques minutes et j'ai dû mettre de l'ordre dans mes idées. C'était donc un rendez-vous comme dans les histoires gays de MannFuerMann. Je suis rentrée chez moi, heureuse et pleine d'énergie. Je me suis endormi assez rapidement et quand je me suis réveillé, Georg m'avait déjà envoyé un message vocal.

Entre-temps, nous avons eu notre quatrième rendez-vous et notre premier rapport sexuel. C'était magnifique et demain, il m'accompagnera à mon premier match.

 

Tu cherches à t'amuser avec l'escorte gay de Munich ?

2 responses to “MannFuerMann Gay Geschichten”

  1. super belle histoire passionnante et fluide. J'ai hâte de connaître la suite.

    13
    1
    Répondre

Leave a Reply